job-en-ligne

job-en-ligne

Valorisation du Bâti Rural

 

 

Le milieu rural offre un patrimoine bâti d’une grande diversité et d’une richesse exceptionnelle. Mais dans bien des cas, il s’avère sous utilisé, abandonné, ou fait l’objet de spéculations immobilières.

Autre fait, les campagnes, par des flux migratoires biens connus, ont tendance à se vider et par ricochet à anéantir les efforts de nos collectivités locales. Le monde politique s’en est ému et nous voyons apparaitre un terme jusqu’ici peu usité « la Ruralité » et un message clair : «  les campagnes doivent se mettre en capacité d’accueil… » :

 

-   Le tourisme rural occupe en France une place de premier plan dans l’économie touristique qui représente en 2007 une consommation touristique globale de 117,6 milliards d’euros. L’espace rural représente 20,8% de la consommation touristique des résidents et 33,4% de leurs nuitées.

_   Crise immobilière, coût du logement trop élevé, les citadins ont tendance à fuir les grandes villes pour se réfugier en zone rurale. Une étude de l’Insee conclut que « dans des régions à dominante rurale comme l’Auvergne et le Limousin, la population devrait augmenter de 10 % d’ici 2040 ». De plus : « durant la dernière décennie, ces régions sont redevenues, comme la plupart des espaces ruraux, largement attractives ». Une tendance renforcée par une baisse de la construction deux fois plus forte en milieu rural qu’en milieu urbain entre 2008 et 2010.

 

     1  Constat :

 

Le patrimoine rural bâti est très riche et diversifié dans notre pays et à ce titre mérite d’être valorisé comme il se doit.

Bien entendu, de nombreux services œuvrent pour cela mais de façon anarchique. En effet, il est mal aisé pour un prétendant à la réhabilitation en quête de conseils de trouver et consulter les différents organismes sans s’y perdre ni s’y décourager pour mener à bien son projet.

Dans un marché en constante mutation tant sur le plan touristique que sur celui du locatif traditionnel, les aides octroyées par les collectivités locales ou autres ne font pas tout et loin s’en faut.  Par exemple, pour réaliser un gîte devant un tas d’ensilage et son cortège de plastiques n’est pas sans conséquence sur l’attirance du lieu et l’image qu’il reflète.

Chaque bâti est l’ambassadeur privilégié de son département au même titre que les produits régionaux.

 

    2   Le Concept :

 

Comme cela se fait dans d’autres métiers, il s’agit de proposer une offre globale comprenant un ensemble de services dans 3 domaines distincts en utilisant les compétences de chacun tant du côté des collectivités que des acteurs privés et associatifs.

 

Les axes de développement différentiels de ce métier sont en particulier :

  • Etude/Conception

 Fédérer des compétences d’où un gain de temps en recherche d’entreprises qualifiées.

 

  • Architecture intérieur/ extérieur

 La qualité architecturale apportée aux bâtis doit l’être aussi à l’intérieur, le « Design à la ferme » doit être une réalité non virtuelle.

 

  • Marketing

 La conception doit être au service du marketing et s’adapter au besoin du marché et de la clientèle cible, d’où une réflexion et un cahier des charges différent à chaque étape. Par exemple, les touristes anglais ont des besoins d’hébergement autres que ceux des marcheurs sur les chemins de St Jacques de Compostelle.

 

  • Relations avec les collectivités

Faciliter les relations avec les collectivités. En effet, le candidat à la réhabilitation du bâti rural n’est pas toujours enclin aux démarches administratives pour des raisons diverses et variées (ANAH, etc …).

 

  • Le volet fiscal

 C’est un outil peu utilisé mais pourtant alléchant sur le plan du gain fiscal immédiat que l’on convertit en patrimoine (ZRR).

 

  • Le volet juridique

 Dans le bâti rural, nous pouvons constater que les anciens bâtiments d’exploitations agricoles sont souvent délaissés pour des raisons de fonctionnalité. Pourquoi ne pas les réorienter en logements confortables ? C’est possible mais à condition de bien connaître la législation agricole et son cortège de prescriptions coutumières.

 

  • Le volet financier

 Incontournable, il conditionne la faisabilité du projet.

 



23/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 752 autres membres