job-en-ligne

job-en-ligne

Comment s’assurer de la satisfaction du client ?

 

Qu’est ce qu’un client heureux ?

 

 

Quelle satisfaction de voir un client repartir heureux de son magasin ! Quelles sont les  satisfactions de rencontrer un client heureux d’utiliser votre produit ! Quelle satisfaction de voir revenir un client heureux acheter à nouveau un produit ! Le point commun à ces trois situations est le bonheur.  En conseillant un client avec tact et pertinence, vous êtes non seulement satisfait de vous et de votre travail mais vous rendez votre client heureux. Et nous le savons tous, le client heureux se transforme en client fidèle.

 

 

Alors comment rendre un client heureux ?

 

Si on reprend la définition du mot « heureux », on trouve : « qui jouit du bonheur, qui possède ce qui peut le rendre content ». Les synonymes sont : content, satisfait, béat, joyeux, enchanté, ravi, bienheureux, comblé, radieux, etc. Tous ces mots sont général très éloignés du monde de l’entreprise. On parle plus facilement de retour sur investissement, de KPI, de part de marché a prendre, de concurrence a contrer, de chiffres d’affaires, de marge, du nombre de client, de panier moyen, etc.

 

Ou est le bonheur dans tout cela ?

Il est souvent bien loin et c’est là tout le problème. La plupart des acteurs sont axés sur le « combien ».

 

  • Combien je vends.
  • Combien ça rapporte ?
  • Combien de temps ?

En étant uniquement focalisé sur cette notion de combien, on en oublie le comment. Et c’est avec le « comment » que l’on apporte le bonheur à ses du client.

 

  • Comment allez-vous ?
  • Comment les satisfaire ?
  • Comment les fidéliser ?etc.

 

Vous allez dire que dans une économie mondialisée et dans un monde actuel très dur, celui ou celle qui prend du temps à penser « comment » et non pas « combien » est mort en économiquement.

 

Eh bien non, c’est l’inverse : celui qui est uniquement concentré  sur le « combien » ne va pas loin, il reste sur une stratégie à court terme.

 

En revanche, le « comment » mène au « combien » dans un second temps. Une foie que vous avez expliqué à un client comment vous allez résoudre son problème, le « combien » devient secondaire.

Le client achète une résolution de problème et pas uniquement un prix.

 

N’avez-vous pas remarqué que lorsque vous êtes content et fier d’avoir réalisé un projet, il est fréquent qu’il se déroule bien ? S’il s’agit d’un projet directement en lieu avec le marché et les clients, il est également fréquent qu’il reçoive un accueil très favorable.

 

Pourquoi ? Parce que le bonheur se transmet. Il est contagieux.

 

                                                                               

 



06/04/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 728 autres membres